Bretagne : le vent en poupe pour les projets innovants.

Publié le par Khalam

La Pouponnière : J'étais parmis les premiers à évoquer ces projets faciles à mettre en place. C'est d'ailleurs un projet que j'avais soumis à la mairie de J-P en 2005 lors de mon premier rendez vous avec le DSG. Les mentalités changent doucement, mais ces micro-projets se developpent à la vitesse de la lumière. Longue vie aux crèches itinérantes et aux micro-projets.



Garde d’enfants.
De la crèche d’entreprise au « bébé-bus »

Permettre aux familles de concilier leur vie professionnelle et leur vie personnelle. Une des priorités de la Caf du Morbihan qui favorise une liberté de choix du mode de garde des enfants.

Les offres de garde d’enfants doivent répondre au paradoxe français qui veut que 80 % des femmes de 25 à 49 ans exercent une activité professionnelle tout en ayant un taux de natalité de deux enfants par femme, nous plaçant en tête des pays européens, après l’Irlande. En 2007, la Caisse d’allocations familiales du Morbihan a participé au financement de sept nouvelles structures d’accueil dans le département. Cette année, ce sont une dizaine de nouvelles ouvertures qui sont prévues. Cinquante-huit équipements d’accueil collectif sont ainsi aujourd’hui financés par la Caf du Morbihan. Ce qui représente 1.531 places dont bénéficient 5.000 enfants. Parallèlement, 7.610 familles (soit 11.557 enfants) qui emploient une assistante maternelle agréée sont également aidées. Des assistantes maternelles dont le nombre a été multiplié par 3,5 entre 1990 et 2001 mais qui aujourd’hui se stabilise.
La Caf soutient les projets innovants
La Caf soutient les collectivités locales dans leurs projets de création,
finançant 30 à 50 % de l’investissement et de 50 à 60 % des coûts de fonctionnement. Elle s’engage aussi désormais au côté des initiatives privées, notamment des crèches d’entreprise. La première a ouvert en 2005, à Ploërmel. Une deuxième accueille les enfants de onze entreprises de Vannes depuis le début du mois. Une troisième ouvrira ses portes à Noyal-Pontivy, à la rentrée. D’ores et déjà, trois autres projets sont en phase d’étude, dont deux à Vannes. L’un dans la zone du Ténénio, lancé par le créateur du centre d’affaires, avec 30 places, l’autre destiné aux entreprises du Parc d’innovation de Bretagne Sud, géré par la SARL Optimômes pour 12 places. Enfin, un projet est également à l’étude pour la zone de Kerpont, Lanester/Caudan, lancé par l’association des commerçants et la CCI de Lorient pour 26 places. « Pour aller encore plus loin, il faut diversifier les offres afin de les adapter aux besoins. Nous apportons donc notre aide aux crèches d’entreprise mais aussi à toutes les idées innovantes comme notamment le « bébé-bus » qui fera ses premiers tours de roues le mois prochain », explique Annie Simon-Lemercier, directrice de la Caf du Morbihan. Il s’agit d’un bus qui circule avec des moyens logistiques et humains, allant d’une commune à l’autre (Landaul, Landévant, Baud et le canton de Saint-Jean-Brévelay). Un autre projet identique verra bientôt le jour dans la région de La Gacilly.
Changement de mentalité
« Nous nous rendons compte que si autant de projets innovants apparaissent, c’est parce qu’il y a une vraie prise de conscience que l’accueil des jeunes enfants est une priorité, de la part des collectivités locales mais aussi, ce qui est encore plus récent, de la part des chefs d’entreprise », note Norbert Helluy, président de la Caf du Morbihan. Quel mode de garde choisir ? Des réponses aux parents sur les pages « Poussins » du site www.caf.fr
Stéphanie Le Bail



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article