Alternatives aux tampons et aux serviettes hygiéniques

Publié le par Par Nadine Descheneaux

Coupe menstruelle : une alternative écologiqueBon, c'est un sujet un peu délicat et surtout très féminin. J'ai trouvé cet article qui en parle très bien. Je suis utilisatrice de la coupe et c'est idéal. Ici ce n'est pas l'endroit pour en parler, il y a un forum pour ça, et un autre blog que vous trouverez prochainement.  A bientot pour de nouvelles alternatives écologiques!

Gw.

Les nouvelles alternatives écologiques aux habituels produits font-elles le poids? Exploration de ce qui existe sur le marché.

Conscience écologique ou préoccupation financière, certaines femmes optent pour des produits d'hygiène féminine lavables ou réutilisables. Quels choix s'offrent à vous si vous désirez faire le saut? Voici ce qu'on a trouvé.

Coupe menstruelle
Une coupe menstruelle est en fait une petite coupelle en forme de cloche renversée, faite en caoutchouc naturel ou en silicone. Une petite tige est présente à la base de la coupe. Une fois insérée dans le vagin, elle recueille ainsi le flux en recouvrant l'entrée du col de l'utérus. Elle tient bien en place car elle crée un effet ventouse. Contrairement aux tampons, elle ne dessèche pas la paroi vaginale car elle n'a aucun effet absorbant.

Comment l'utiliser? Dès l'apparition des règles, la femme introduit la coupe à l'intérieur du vagin. En position accroupie, il suffit d'insérer la coupe en la maintenant pliée. Une fois installée, faites-la pivoter un quart de tour afin qu'elle se déplie complètement.

Comment la retirer? Attention! La tige n'a qu'un effet psychologique pour chasser l'idée qu'on ne pourrait pas «rattraper» la coupelle. Il ne faut pas la tirer, car l'effet ventouse risque de causer des douleurs.

À l'aide de la tige, attrapez la base de la coupe et pincez-la entre vos doigts pour faire pénétrer l'air et ainsi annuler l'effet ventouse. Ensuite, il suffit de pousser avec les muscles génitaux tout en tirant la base de la coupe vers le bas. Si vos efforts sont infructueux les premières fois, ne paniquez pas. Réessayez quelques minutes plus tard.

«Quelques fois, c'est très facile et d'autres fois, comme le matin, c'est un peu plus difficile à cause de l'effet ventouse. Quand ça ne fonctionne pas, on arrête et l'on réessaie plus tard. Il faut se détendre et forcer comme si on allait à la selle, ou mieux encore, comme si on accouchait», explique Valérie Comeau.

Est-ce confortable? «Tout à fait! Je la porte toutes les nuits pendant mon cycle. Je me suis baignée à plusieurs reprises et je n'ai eu aucun problème. J'ai aussi joué au tennis, fait du vélo et de l'aérobie en la portant. Tant qu'elle est bien insérée, je n'ai aucun problème. Je ne sens rien», confie Olivia Pelka, 37 ans, utilisatrice depuis environ un an.

Y a-t-il des fuites? En autant que la coupe est bien insérée, il n'y a pas de fuite puisqu'elle recouvre entièrement le col de l'utérus. Toutefois, certaines femmes portent un protège-dessous le premier jour des règles ou pendant la nuit.

Doit-on la vider souvent? Le flux moyen d'un cycle menstruel complet produit entre 80 et 120 ml. Une coupe pleine recueille 30 ml en tout. Même après une journée entière, la coupe n'est presque jamais à moitié pleine. Pour évaluer la fréquence à laquelle vous devez vider la coupe, notez pendant les premières utilisations la quantité recueillie selon le nombre d'heures. Chaque femme a des habitudes différentes, mais presque aucune ne dépasse plus de cinq changements par jour. «Je la change quatre fois par jour les deux premiers jours de mon cycle et ensuite deux fois seulement», mentionne Véronique qui utilise une DivaCup depuis deux mois.

Lavage, stérilisation, propreté? «Une ou deux fois par jour, je la rince et je la lave avec du savon. Les autres fois, je ne fais que la rincer tout en m'assurant de faire passer de l'eau dans les petits orifices gros comme une tête d'épingles afin de m'assurer qu'il n'y a pas de sang qui les bloque», spécifie Olivia. Certaines femmes utilisent un fil à pêche ou une fine aiguille pour vider les petits trous sur l'embout de la coupe.

Vider du sang... dédain? «Je n'ai pas de difficulté. Quand on est maman, on est habituée à bien pire avec les couches. Même que je trouve intéressant d'avoir pu me faire une idée plus précise de la quantité de sang que je perds chaque mois. J'ai aussi l'impression de mieux connaître mon corps et cette fonction particulière. Je trouve que nos dédains d'occidentaux sont un peu ridicules. On est trop habitués de vivre dans un monde aseptisé et dénaturé», précise Olivia Pecka.

Où les trouver? Le Keeper est fait de caoutchouc naturel et la DivaCup de silicone. Toutes les femmes rencontrées utilisaient la DivaCup, une des plus populaires car elle est plus souple et faite de silicone hypoallergène. Il est possible de s'en procurer dans certains magasins de produits naturels, mais aussi par Internet. La DivaCup est offerte en deux modèles: pour les femmes de moins de 30 ans et qui n'ont jamais accouché, et un modèle pour les femmes de plus de 30 ans ou les femmes qui ont déjà accouché (par césarienne ou par voie naturelle).

DivaCup
Keeper (par Mooncup uk)

Prix? Environ 40 $.

Durée d'utilisation? Environ 10 ans.

 

Vous pouvez aussi trouver la coupe sur le site de Maman Nature.

Serviettes sanitaires lavables
Les serviettes sanitaires lavables sont faites en tissu (ordinairement du coton ou de la flanelle douce). Certaines présentent plusieurs couches de tissus afin de maximiser l'absorption, d'autres sont dotées d'une fine doublure imperméable ou d'une protection supplémentaire en ratine.

Comment l'utiliser? Exactement comme les serviettes jetables. La fermeture est assurée par un bouton-pression.

Est-ce confortable? Les serviettes faites en coton organique présentent une alternative saine qui soulage les inconforts. Aussi, puisqu'elles sont faites avec une fibre naturelle, elles ne contiennent aucune fibre synthétique irritante.

Y a-t-il des fuites? Puisqu'elles existent en plusieurs formats, il suffit de trouver le format qui convient le mieux à l'abondance de votre flux menstruel. Par contre, il est nécessaire de les changer plus souvent que les serviettes jetables car elles ne contiennent pas de gel ou de plastique assurant une plus grande absorption. «Je n'ai eu aucun problème, même la nuit. Avec les serviettes jetables, j'ai eu des fuites, mais jamais avec les lavables», note Marie-Ève Cardinal, utilisatrice de serviettes lavables depuis trois mois.

Lavage, stérilisation, propreté? Immédiatement après l'usage, il est conseillé de faire tremper la serviette dans de l'eau froide pour éliminer les traces de sang. Par la suite, lavez les serviettes avec votre lessive ordinaire.

Où les trouver? On en trouve surtout dans les magasins où l'on vend des couches en coton pour les bébés et aussi sur certains sites Internet. Il existe plusieurs formats et plusieurs compagnies en fabriquent.

Prix? De 4 à 8 $ par serviette.

Durée d'utilisation? Plusieurs années selon le type de lavage effectué. Comme nos débarbouillettes!

Où les trouver?
Boutique virtuelle Coccinelle Maternité

Boutique virtuelle Bébé Nature

 

Éponge de mer naturelle
L'éponge est une ressource naturelle, renouvelable et facilement biodégradable. Il faut l'insérer dans le vagin afin qu'elle imbibe le sang menstruel.

Comment l'utiliser? Taillez l'éponge pour qu'elle soit confortable. Insérez-la dans le vagin afin qu'elle y absorbe bien le sang à la manière d'un tampon «naturel».

Comment la retirer? Il suffit de saisir l'éponge et de tirer doucement. Certaines femmes y attachent un bout de soie dentaire afin de l'enlever plus facilement.

Est-ce confortable? En taillant l'éponge sur mesure, elle est donc très confortable.

Y a-t-il des fuites? Il est préférable de porter un protège-dessous pour palier aux petites fuites.

Faut-il la rincer souvent? Toutes les deux ou trois heures environ, dépendamment du flux menstruel ou de la période du cycle. Retirez l'éponge, rincez-la à l'eau froide pour enlever le sang et remettez-la en place.

Lavage, stérilisation, propreté? On conseille de faire bouillir l'éponge cinq minutes avant le début et à la fin des règles pour éliminer tous résidus ou bactéries.

Où les trouver? Dans les pharmacies aux rayons des cosmétiques.

Prix? Environ 8 $.

Durée d'utilisation? De six à huit cycles menstruels

Sources : Madame.ca

Publié dans Parents au naturel !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article