Les places en crèche, un bon os électoral

Publié le par Khalamity

Philippe Bas, le ministre délégué à la famille a présenté hier, un nouveau "plan petite enfance". Il s’engage à ce que, dans cinq ans, plus aucun enfant de moins de 3 ans ne se trouve sans une place en crèche… Ambitieux.

Philippe Bas veut une place en crèche pour tous les moins de 3 ans (photo AFP)

Le ministre délégué à la Famille, Philippe Bas, a présenté hier son "plan petite enfance". Alors que le programme actuel du gouvernement doit déjà créer 72.000 nouvelles places de crèche entre 2002 et 2008, 40.000 nouvelles places de crèches supplémentaires devront être proposées entre 2007 et 2011. "Mon ambition c’est que dans cinq ans, il y ait une solution de garde pour chaque enfant de moins de trois ans dans notre pays"  a-t-il déclaré. Le gouvernement s’engage à déployer les moyens nécessaires – si, à l’évidence, il est reconduit en 2007…

Le "plan petite enfance" veut permettre l’ouverture de micro-crèches : à mi-chemin entre l’accueil collectif et l’accueil individuel, un ou plusieurs professionnels pourraient accueillir de 3 à 9 enfants dans un logement ou un local.
Les crèches en entreprises sont aussi encouragées, mais comme le projet avait était déjà discuté sous le gouvernement Raffarin, Philippe Bas se distingue en proposant qu’elles soient financées à 75% par les collectivités locales.

240.000 enfants sans la moindre solution de garde
Selon le ministre délégué à la Famille, il y aurait encore 240.000 enfants qui vivent sans la moindre solution de garde. Des chiffres auxquels on doit aussi ajouter  les femmes contraintes de prendre un congé parental pour pouvoir s'occuper de leurs enfants. D’ailleurs, il propose aux accouchées de répartir à leur guise les 16 semaines de congé de maternité —jusqu'à présent, le timing était imposé avec six semaines avant, dix semaines après.
Un décret d’août 2000 prévoyait déjà l’assouplissement de l’encadrement des crèches pour en faciliter la création. En avril 2003, Jean-Pierre Raffarin avait annoncé la création de 20.000 places de crèches dans des structures plus souples. Dominique de Villepin, lui, dès son arrivée à la tête du gouvernement s’engageait à 15.000 nouvelles places. Avec, ce dernier plan et des objectifs fixés pour la prochaine législature, il semble certes que le problème perdure, mais que les solutions avancent.
Louise DAVID. (www.lepetitjournal.com) 8 novembre 2006

Lire aussi
Une interview de Philippe Bas dans Le Figaro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Oui, j'ai aussi été attentive à cette annonce. Bof! je crains qu'une fois de plus cette belle parole ne tombe dans les oubliettes.J'ai des doutes... Désolée .Myr
Répondre