Créer une crèche 2: Les Premiers Pas

Les étapes de la création de crèche : Vous êtes nombreux à vouloir vous lancer dans l'aventure, et à vous poser pas mal de questions.
Premières ébauches, et premières réponses...

Phase N° 1 : Les Premiers Pas


Avertissement avant de se lancer : Vouloir créer une structure d’accueil pour la petite enfance est un projet passionnant et très prenant. Aussi louables soient vos intentions, vous allez vous heurter  de grosses difficultés (doute, lenteur des procédures de décision, écueils techniques, législation parfois nébuleuse, financements, panier politique…).  Un parcours long et douloureux pour un résultat parfois lointain de vos espérances.


Si vous n’êtes pas titulaire d’un diplôme dans la petite enfance, il vous sera tout à fait possible de créer votre crèche, ou votre structure d’accueil petite enfance MAIS il vous sera difficile d’en vivre.
En effet, vous ne pourrez pas prétendre à un poste de direction ou d’encadrement. Or on sait pertinemment que si votre structure fonctionne de manière associative, ou comme un établissement municipal, elle ne dégagera pas de bénéfices suffisants pour supporter la charge salariale d’un gestionnaire.

Seules les structures privées, semi-privées, ou en DSP soutenues par un groupement financier pérenne et solide pourront prétendre se payer les services d’un gestionnaire.

Idéalement, il vaut mieux ne pas vous lancer seul dans cette aventure. Je peux vous affirmer pour le vivre au quotidien, que ce n’est pas viable. Vous aurez besoin de soutien moral de la part de vos proches, qui parfois y croiront plus que vous. Mais aussi du soutien de gens de la profession, pour vous guider, vous renseigner, vous former. N’oublions pas également qu’un soutien financier est un plus non négligeable. Par exemple, il sera intéressant de parler avec votre banquier de votre projet.
C’est ce que j’ai fait pour ma part et je bénéficie du soutien de l’agence locale en attendant de rencontrer le chargé de mission à la création d’entreprise. Rencontrer d’autres porteurs de projets, voire s’associer avec eux, peut être un plus. Enfin, il est vrai qu’il existe divers sociétés de financement et de gestion de crèche, mais il vous sera difficile de garder la main sur le projet si vous leur demandez leur aide. Toutefois, il existe également des cursus de formation sur le sujet. (Mimosae)

 

  Etape N° 1 :  le squelette du projet

Dans un premier temps, essayez de rédiger une ébauche de business plan.

 1°/ Quel type de structure voulez vous mettre en place ?

Typologie :

~°~ Accueil collectif : accueil permanent, multi-accueil, halte garderie, crèche itinérante,

~°~ Accueil individuel & animation : Relais assistantes maternelles, crèche familiale, crèche à domicile, garde occasionnelle, aide aux devoirs, relais parents….

 

Dimensionnement : (nombre de places)

Il serait aussi intéressant de connaître les jours d’ouverture et les horaires envisagés. (4jours par semaine, 3, 5…. 365 jours par an ou 200… ) ainsi que le nombre de place. Une structure de 10 berceaux ne se gère pas comme une structure de 40.

2°/ Quel type de gestion souhaitez vous instaurer?


ð Parentale (les parents consacrent une demie journée à la structure)

ð Associative (l’entité juridique de gestion est une association : attention, car les associations fonctionnent avec des subventions, et la CNAF souhaite limiter le nombre de ces projets car ils coûtent beaucoup d’argent à la communauté)

ð Privée  subventionnée (entité juridique = SARL, investisseurs privés + financement d’Etat)

ð Semi-privée ou DSP (Entité juridique SARL, fonctionnement bi partite Etat /commune)

ð D’entreprise ou inter-entreprise (SARL, fonctionnement bi ou tri partite, Etat/commune/entreprise ou CE, ou Etat/entreprise ou CE) [attention, le tri-partite ne va plus exister]

ð  Privée non subventionnée

 

3°/ Pour quel public souhaitez vous créer votre établissement ?

ð Commune ou collectivité territoriale

ð Etablissement public

ð Particuliers

ð Entreprises

ð Ministère 


En effet, les démarches selon différentes en fonction de la cible, et surtout, les subventions ne seront pas allouées de la même manière. 


4°/  Quelles seraient vos sources de financement ? (fonds propres, emprunts, subventions, investisseurs privés..... etc.)

 

5°/ Rédiger un "projet"
Pour ce faire, je vous conseille le site de l'
APCE qui vous permettra d'avoir une première trame de réflexion (rédiger mon business plan 1 à 5)

 

 Etape N° 2 : les premières démarches  : pré-étude de terrain


** Etudier l'offre de garde existante, les données démographiques de la commune ou du site d'élection.

ð Données intéressantes pour une commune:

ð Nombre d’habitants, et pyramide des âges.

ð Nombre de naissances par années au cours de 5 dernières années pour dégager une tendance .

ð Nombre de places proposées. (le ratio Nb enfants / Nb places est appelé le Taux de service).

ð Mouvements migratoires (installation de jeunes foyers, taux de primo accession à la propriété, départs de familles etc…)

ð Données intéressantes pour une zone d’activité:

ð Typologie des sociétés : activité, nombre de salariés, horaires et déplacement (ex : sté de transport n’est pas vraiment dans la cible, un site de production en 3*8 est à étudier attentivement).

ð Nombre de salariés sur la zone

ð Age moyen des salariés, CSP, sexe

ð Lieu d’habitation des salariés. (distance domicile travail)

 

 ** Etre à l'écoute des projets existants et parallèles (appeler pour cela la mairie, la PMI par exemple, mais aussi les communautés d’agglomération, communautés de communes, sivom, propriétaires des zac, zi, syndicats de gestion des zones commerciales, maison de l’entreprise, mission économique… ).

 

 ** à l’aide d’un plan de la zone, délimiter les zones d’implantation probables. Terrains à batir Constructions en projet de démolition Constructions à la vente – pied d’immeuble, pavillon, etc…

En général, on dit qu’une construction coute moins cher qu’une transformation de batiment. Si cependant vous souhaitez que votre projet se réalise dans un batiment transformable, assurez vous qu’il soit déjà aux normes ERP au minimum.

 

  Etape N° 3 : Premiers contacts 


Il ne faut jamais oublier que dans votre projet, les institutions seront vos partenaires. Il faut donc les impliquer dés le début, afin d’éviter un blocage inopportun lors d’une phase ultérieure.

** Prendre contact avec la CAF pour savoir si la commune est subventionnable et éligible par les nouvelles dispositions du DIPE . Vérifier si la commune est classée en ZEP. Présentez votre dossier, et demandez un maximum de renseignements (personnes à contacter, montant des subventions, marche à suivre pour les dépôts de dossier etc…)

** Prendre contact avec la mission économique, ou la communauté d’agglomération, afin de présenter votre projet, et d’obtenir l’aval de ces instances. Ces rendez vous sont intéressants à double titre. D’une part, vous pourrez obtenir de nombreuses et précieuses informations (terrains disponibles, nom des décideurs, concurrence présente, ….). D’autre part, ces organes peuvent également bloquer le dossier en cas de désaccord.

** Prendre contact avec la commune. C’est en général une personne du cabinet du maire qui vous recevra : élu à la petite enfance, élu aux affaires sociales, élu aux équipements, Directeur des services Généraux, élu aux missions économiques.

Ce premier rendez vous a pour but d’informer le maire de votre souhait de créer une structure d’accueil, mais également de solliciter une autorisation préalable de réaliser une étude pour vous implanter. C’est une phase très longue (j’ai attendu 8 mois pour ma commune, 9 pour la commune voisine).


Pour rappel : pour la construction d’un batiment ou la transformation d’un batiment en ERP (établissement recevant du public), un permis de construire sera délivré par la mairie. Ce permis de construire, préalable nécessaire au projet, peut être délivré en 3 mois, comme en 9…

 

Guide pour un premier rendez vous  avec la commune :
ð quels sont les projets en cours en matière de petite enfance ?
ð La mairie serait elle intéressée pour soutenir des projets privés ?
ð Y a t il eu d’autres initiatives avant la votre ? De quel type ? pourquoi n’y a t il pas eu de suite ?
ð Vous autorisent ils à réaliser une étude de terrain ? [besoins, locaux etc..]
ð Ont ils un contact à la CAF à vous présenter ?

 

il est bien évident que lors de ces premiers rendez vous, votre dossier sera à l’état  embryonnaire. Toutefois, si vous savez de quoi vous parlez, vous serez beaucoup plus crédibles. Dans ce type de dossier, la confiance que vos interlocuteur vous accorderont est primordiale !!!

 

 

 

Les notions clés à connaître :
ð la PSU
ð le contrat enfance/ Contrat jeunesse
ð le projet d’établissement & le projet pédagogique
ð les institutions et leur rôle: CAF, CNAF, Conseil Général & Pmi

 La suite demain!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :